Pose Emotions

Séance photo en nature

Fanny et Aurélien : photographe professionnel de mariage à Jussey, Haute-Saône

Celles et ceux qui ont eu le plaisir de se marier le 24 septembre dernier ont eu en également la chance de vivre cette journée sous un magnifique soleil. On pense à tord qu’à la fin septembre, le mauvais temps est garanti. Bien qu’au début de l’automne, la fin septembre nous fait vivre de magnifique journée. Le soleil peut nous illuminer sans qu’il ne fasse trop chaud.

Fanny et Aurélien, que j’ai eu le plaisir de photographier à L’Isle-sur-le Doubs au mois de juillet pour leur séance photo d’essai se sont marié à proximité de Jussey, non loin de Port-sur-Saône, au nord-ouest de Vesoul. Lire la suite

Séance couple avec Fanny et Aurélien à L’Isle-sur-le-Doubs (25)

J’ai rencontré Fanny et Aurélien à L’Isle-dur-le-Doubs, afin de leur présenter ma prestation photographe de mariage. Comme à chaque fois que les futurs mariés sont intéressés par la séance couple le jour de leur mariage, je leur propose gracieusement de réaliser une séance d’essai, afin de se familiariser avec les poses, avec le photographe, avec le matériel. C’est aussi l’occasion de glisser quelques conseils pour le Jour J.

Nous avons donc rendez-vous à L’Isle-dur-le-Doubs, petite ville du Doubs que j’affectionne particulièrement à cause du parc situé à la pointe de l’île. Il possède plusieurs types de décors, vieux mur, gradins, bancs, gazons, arche, sentier nature, etc. Lire la suite

Séance portrait avec Clara à L’Isle-sur-le-Doubs (25)

Clara est une jeune fille de 16 ans. Comme beaucoup de jeunes filles de son âge Clara est une personne plutôt réservée et discrète. Elle saura pourtant distiller son charme tranquille durant la séance photo de portrait que j’ai eu le plaisir d’orchestrer à la fin du mois de mai.

L’Isle-sur-le-Doubs est une petite ville ou un gros village, selon qu’on habite en ville ou dans un village. Traversé à la fois par le Doubs et le canal du Rhône au Rhin, L’Isle-sur-le-Doubs présente quelques endroits pittoresques dont la pointe nord de la fameuse île. C’est ici que nous réaliseront nos premières photos, sou le vert feuillage printanier et les nuées de moustiques aussi voraces que les pyrhanas dans l’Aventure de Tintin, l’Oreille cassée ! Lire la suite

Maryline au Langenstein

Près de Soultzmatt, en Alsace, se dresse le menhir de Langestein qui voudrait dire “pierre longue”. Contes et légendes nourrissent l’histoire de cette pierre qui aurait été dressée par un industriel au début du 20ème siècle.

Cette remarquable pierre m’a attiré et j’ai voulu réaliser une séance photo en ce lieu. J’ai donc contacté Maryline découverte grâce à son book photo. Lire la suite

Séance photo au pont sarrasin

Flora, points rouges

Points rouges

La préparation de la séance a nécessité pas moins de 5 mois de préparation.

Initié fin décembre avec Tiphanie, sur la base d’un projet “conte de fée”, il a évolué au fur et à mesure du temps. Rapidement, Flora s’est greffée sur le projet en tant que deuxième modèle. Ensuite, l’idée qu’une coiffeuse et une maquilleuse rejoigne le projet s’est imposé. Et puis, quitte à réaliser une séance avec tous ces intervenants, pourquoi ne pas carrément chercher un styliste ? Plusieurs pistes se sont soldées pas des échecs : personne non disponible ou non intéressée, ou encore ne répondant pas. Quand enfin, de fil en aiguille, je suis tombé sur Lydie ! Et quand je dis “de fil en aiguille”, je ne pensais pas si bien dire ! En effet, Lydie s’est rapidement passionné pour le projet et s’est engagée pour la réalisation des robes des modèles ! Lire la suite

Pauline est Déméter

Pauline est Déméter

Pauline est Déméter

Le temps d’une séance photo, Pauline, notre modèle, a incarné Déméter !

Il faisait beau, il faisait chaud. Très chaud même ! Le soleil piquait les yeux. Et ce n’est certainement pas la situation idéale pour la modèle, de poser sous les rayons éblouissants du soleil et du réflecteur braqué sur elle !

Mais qu’importe, quand on aime, on donne tout ce que l’on a !

Aidé du styliste Johan Vincent, créateur de la robe rouge portée par Pauline, la séance s’est malgré tout déroulée dans la bonne humeur !

Plusieurs difficultés

La séance s’est déroulée vers 17h, par temps très ensoleillé ! L’idéal aurait été de planifier la séance au moins 2h plus tard. En effet, en plus de la chaleur, le photographe devait faire face à un contexte lumineux délicat : la forte lumière crée des ombres parfois peu esthétiques. De plus, le soleil obligeait à plisser des yeux, générant un portrait ridé, contracté, peu détendu !

Pour parer aux problèmes des ombres trop fortes, il y a la solutions du flash pour estomper ces ombres. Mais mon boitier, couplé au flash,  ne me permet pas de shooter plus rapidement qu’à 1/200 s alors qu’il ne me fallait pas ouvrir en dessous de 1/1000s. Réduire l’ouverture eut été la solution la plus simple mais m’enlevait l’avantage d’un beau bokeh. J’aurais pu également envisager un filtre gris tel que le nd8 ou le nd16 par exemple. Mais je ne possède un tel accessoire !

Une grande robe pour une belle déesse

Une grande robe pour une belle déesse

Heureusement la solution la plus simple est parfois la meilleure. L’usage du réflecteur demande l’aide d’un assistant mais se révèle très simple d’utilisation et donne un rendu excellent !

Pour ce qui est des grimaces disgracieuses causées par la forte lumière, je n’avais d’autre choix que de faire des pauses et de demander à Pauline de fermer les yeux pour garder le visage détendu jusqu’au top quelques instants avant le déclenchement…

Des résultats satisfaisants

Au final, la séance proprement dite n’a pas durée une heure. La prolonger n’aurait pas donné de meilleurs résultats : la fatigue, la chaleur, la soif, la lumière sont autant de facteurs qui réduisent la qualité des photos et le confort des intervenants.

Malgré toutes ces conditions pas forcément idéales, certains résultats sont forts satisfaisants !

Le résultat en image avec l’album Flickr : Pauline est Déméter

 

Déméter en photo

Déméter

Déméter, déesse de la moisson et de la récolte

Une séance photo sur le thème de Déméter…

Retour aux origines, envie d’authenticité, suis-je possédé de la même frénésie que les artistes de la Renaissance ?

En réalité, mes échanges avec une modèle et le contexte ont décidés le thème : j’avais envie de faire des photos dans les champs de blé, elle avait défilé avec une belle robe rouge, c’est la saison des moissons… Il n’en faut pas plus !

Qui est Déméter ?

Déméter (Mère de la Terre) est une déesse grecque de l’antiquité. Etant la fille du Titan Chronos elle est donc sœur de Zeus. Déméter est la déesse de l’agriculture, de la récolte et des moissons. Elle est le symbole de la fertilité et du travail de la terre.

On représente souvent Déméter avec une gerbe de blé ou bien avec des fruits de la récolte. On la représente aussi avec Perséphone, sa fille qui fut enlevée par Hadès pour en faire son épouse. L’arbitrage de Zeus permit à Perséphone de rester l’hiver aux Enfers et le reste de l’année avec sa mère… Une sorte de garde alternée de la mythologie ! C’est d’ailleurs cette garde alternée qui fût à l’origine du cycle des saisons !

Préparer la séance

Nous choisirons un champs de blé… ou de céréales, n’étant pas expert en agriculture, il est possible que je confonde le blé, l’orge, l’avoine ou le seigle… Mais pour la photo, cela n’a pas d’importance !

Pauline, la modèle qui représentera Déméter, sera vêtue d’une robe rouge, confectionnée par un styliste de Dasle. Nous ferons la séance en fin de journée pour bénéficier d’une belle couleur chaude de fin de journée.

Un repérage la veille m’a permis de choisir quelques champs qui conviendraient au thème. La pluie s’est arrêtée il y a deux jours : le sol risque d’être un peu humide, mais tant pis pour les chaussures ! J’ai également trouvé un champs avec des “round baller”. Ce n’est pas très mythologique un “round baller”, mais ça peut donner des photos sympas.

De tous mes déplacements de repérage, je n’ai vu aucun champs avec coquelicots. Encore à cause des pesticides ! Tant pis, nous nous contenterons des blés et des fleurs en bord de champs.

Il ne reste plus qu’à charger les batteries et à rassembler le matériel qui sera simple : l’objectif Tamron 24-70mm fera l’affaire, un réflecteur argent ou doré et un flash déporté avec parapluie blanc au cas où…

Au plaisir de vous livrer un nouvel article sur le résultat de cette séance !