Pose Emotions

Séance photo

Séance portrait avec Clara à L’Isle-sur-le-Doubs (25)

Clara est une jeune fille de 16 ans. Comme beaucoup de jeunes filles de son âge Clara est une personne plutôt réservée et discrète. Elle saura pourtant distiller son charme tranquille durant la séance photo de portrait que j’ai eu le plaisir d’orchestrer à la fin du mois de mai.

L’Isle-sur-le-Doubs est une petite ville ou un gros village, selon qu’on habite en ville ou dans un village. Traversé à la fois par le Doubs et le canal du Rhône au Rhin, L’Isle-sur-le-Doubs présente quelques endroits pittoresques dont la pointe nord de la fameuse île. C’est ici que nous réaliseront nos premières photos, sou le vert feuillage printanier et les nuées de moustiques aussi voraces que les pyrhanas dans l’Aventure de Tintin, l’Oreille cassée ! Lire la suite

1 Comment dans Séance photo

Séance portrait de couple avec Mélanie et Rémi

Au mois d’avril, j’ai eu le plaisir de rencontrer une seconde fois ce charmant couple que forme Mélanie et Rémi.

Ils organisent leur mariage au mois de juin et nous préparons ce jour la séance photo de couple. Cela se passera dans leur village d’enfance, Méroux, Territoire de Belfort !

Je vous laisse découvrir cette petite galerie qui annonce leur prochain mariage ! Lire la suite

Maryline au Langenstein

Près de Soultzmatt, en Alsace, se dresse le menhir de Langestein qui voudrait dire “pierre longue”. Contes et légendes nourrissent l’histoire de cette pierre qui aurait été dressée par un industriel au début du 20ème siècle.

Cette remarquable pierre m’a attiré et j’ai voulu réaliser une séance photo en ce lieu. J’ai donc contacté Maryline découverte grâce à son book photo. Lire la suite

Séance Haute-Voltige

Connaissez-vous le film Haute-Voltige sorti en 1999 et qui met en scène Sean Connery et Catherine Zeta‑Jones ?

C’est un film qui reste à voir et à revoir pour ceux qui aiment les films du genre action ! Sans dévoiler le contenu du film, un épisode m’a particulièrement frappé par son coté graphique et physionomique. Des fils rouge étaient disposés selon une trame bien définie, représentant un réseau de faisceaux laser. L’héroïne du film devait donc s’exercer à passer à travers cet écheveau de fils afin de réussir l’opération en réel. Le moindre contact avec un faisceau laser provoquait, comme on peut se l’imaginer, des coupures douloureuses. Aussi était-il important de ne pas toucher ces fils. Lire la suite

Une séance avec Candice

Cet hiver, j’ai eu le plaisir de photographier Candice…

Candice allume ses bougies

Le thème choisi tournerait autour des bougies. Disposées sur une table en bois, avec un fond noir, les bougies diffuseront une lumière douce et chaude. Quant à la modèle, elle prendra tout simplement place à la table.

Candice assoupie

Candice endormie

L’art de vivre

Candice nous invite, le temps d’une séance photo, à apprendre l’art de vivre, et de bien vivre. Ce n’est pas tout de courir après le temps, il faut savoir en profiter une fois qu’on l’a rattrapé !

Un verre à la main

Candice, un verre à la main

Les ingrédients sont simples et à la portée de tous. Chacun sa philosophie, mais celle-ci a l’avantage de ne nuire à personne et de se faire plaisir. Des bougies, de la musique, des fleurs, un verre de vin… En faut-il plus ?

La recette du bonheur ?

L’art de vivre

Alors, convaincu ?

 

Séance photo au pont sarrasin

Flora, points rouges

Points rouges

La préparation de la séance a nécessité pas moins de 5 mois de préparation.

Initié fin décembre avec Tiphanie, sur la base d’un projet “conte de fée”, il a évolué au fur et à mesure du temps. Rapidement, Flora s’est greffée sur le projet en tant que deuxième modèle. Ensuite, l’idée qu’une coiffeuse et une maquilleuse rejoigne le projet s’est imposé. Et puis, quitte à réaliser une séance avec tous ces intervenants, pourquoi ne pas carrément chercher un styliste ? Plusieurs pistes se sont soldées pas des échecs : personne non disponible ou non intéressée, ou encore ne répondant pas. Quand enfin, de fil en aiguille, je suis tombé sur Lydie ! Et quand je dis “de fil en aiguille”, je ne pensais pas si bien dire ! En effet, Lydie s’est rapidement passionné pour le projet et s’est engagée pour la réalisation des robes des modèles ! Lire la suite

Pauline est Déméter

Pauline est Déméter

Pauline est Déméter

Le temps d’une séance photo, Pauline, notre modèle, a incarné Déméter !

Il faisait beau, il faisait chaud. Très chaud même ! Le soleil piquait les yeux. Et ce n’est certainement pas la situation idéale pour la modèle, de poser sous les rayons éblouissants du soleil et du réflecteur braqué sur elle !

Mais qu’importe, quand on aime, on donne tout ce que l’on a !

Aidé du styliste Johan Vincent, créateur de la robe rouge portée par Pauline, la séance s’est malgré tout déroulée dans la bonne humeur !

Plusieurs difficultés

La séance s’est déroulée vers 17h, par temps très ensoleillé ! L’idéal aurait été de planifier la séance au moins 2h plus tard. En effet, en plus de la chaleur, le photographe devait faire face à un contexte lumineux délicat : la forte lumière crée des ombres parfois peu esthétiques. De plus, le soleil obligeait à plisser des yeux, générant un portrait ridé, contracté, peu détendu !

Pour parer aux problèmes des ombres trop fortes, il y a la solutions du flash pour estomper ces ombres. Mais mon boitier, couplé au flash,  ne me permet pas de shooter plus rapidement qu’à 1/200 s alors qu’il ne me fallait pas ouvrir en dessous de 1/1000s. Réduire l’ouverture eut été la solution la plus simple mais m’enlevait l’avantage d’un beau bokeh. J’aurais pu également envisager un filtre gris tel que le nd8 ou le nd16 par exemple. Mais je ne possède un tel accessoire !

Une grande robe pour une belle déesse

Une grande robe pour une belle déesse

Heureusement la solution la plus simple est parfois la meilleure. L’usage du réflecteur demande l’aide d’un assistant mais se révèle très simple d’utilisation et donne un rendu excellent !

Pour ce qui est des grimaces disgracieuses causées par la forte lumière, je n’avais d’autre choix que de faire des pauses et de demander à Pauline de fermer les yeux pour garder le visage détendu jusqu’au top quelques instants avant le déclenchement…

Des résultats satisfaisants

Au final, la séance proprement dite n’a pas durée une heure. La prolonger n’aurait pas donné de meilleurs résultats : la fatigue, la chaleur, la soif, la lumière sont autant de facteurs qui réduisent la qualité des photos et le confort des intervenants.

Malgré toutes ces conditions pas forcément idéales, certains résultats sont forts satisfaisants !

Le résultat en image avec l’album Flickr : Pauline est Déméter