Le clic droit est-il vraiment nécessaire ?
logo

Déméter en photo

Déméter
Déméter

Déméter, déesse de la moisson et de la récolte

Une séance photo sur le thème de Déméter…

Retour aux origines, envie d’authenticité, suis-je possédé de la même frénésie que les artistes de la Renaissance ?

En réalité, mes échanges avec une modèle et le contexte ont décidés le thème : j’avais envie de faire des photos dans les champs de blé, elle avait défilé avec une belle robe rouge, c’est la saison des moissons… Il n’en faut pas plus !

Qui est Déméter ?

Déméter (Mère de la Terre) est une déesse grecque de l’antiquité. Etant la fille du Titan Chronos elle est donc sœur de Zeus. Déméter est la déesse de l’agriculture, de la récolte et des moissons. Elle est le symbole de la fertilité et du travail de la terre.

On représente souvent Déméter avec une gerbe de blé ou bien avec des fruits de la récolte. On la représente aussi avec Perséphone, sa fille qui fut enlevée par Hadès pour en faire son épouse. L’arbitrage de Zeus permit à Perséphone de rester l’hiver aux Enfers et le reste de l’année avec sa mère… Une sorte de garde alternée de la mythologie ! C’est d’ailleurs cette garde alternée qui fût à l’origine du cycle des saisons !

Préparer la séance

Nous choisirons un champs de blé… ou de céréales, n’étant pas expert en agriculture, il est possible que je confonde le blé, l’orge, l’avoine ou le seigle… Mais pour la photo, cela n’a pas d’importance !

Pauline, la modèle qui représentera Déméter, sera vêtue d’une robe rouge, confectionnée par un styliste de Dasle. Nous ferons la séance en fin de journée pour bénéficier d’une belle couleur chaude de fin de journée.

Un repérage la veille m’a permis de choisir quelques champs qui conviendraient au thème. La pluie s’est arrêtée il y a deux jours : le sol risque d’être un peu humide, mais tant pis pour les chaussures ! J’ai également trouvé un champs avec des “round baller”. Ce n’est pas très mythologique un “round baller”, mais ça peut donner des photos sympas.

De tous mes déplacements de repérage, je n’ai vu aucun champs avec coquelicots. Encore à cause des pesticides ! Tant pis, nous nous contenterons des blés et des fleurs en bord de champs.

Il ne reste plus qu’à charger les batteries et à rassembler le matériel qui sera simple : l’objectif Tamron 24-70mm fera l’affaire, un réflecteur argent ou doré et un flash déporté avec parapluie blanc au cas où…

Au plaisir de vous livrer un nouvel article sur le résultat de cette séance !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :