Le clic droit est-il vraiment nécessaire ?
logo

Un livre photo chez Saal Digital

Saal Digital

Saal Digital est une société allemande basée à Siegen, à mi chemin environ de Francfort-sur-le-Main et Düsseldorf.

Saal possède deux avantages pour un photographe. Premièrement le programme “revendeur” qui permet aux professionnels d’obtenir l’album un peu moins cher (10%, ajustable au bout de la première année selon la quantité de ventes réalisées) que le prix public pour pouvoir le revendre aux clients finaux de manière un peu moins chère ; tout le monde est gagnant. Deuxièmement, et c’est le point que je cherche à confirmer, les commentaires et articles sur ce fabriquant sont pour le moins positifs, parfois dithyrambiques.

L’opération qui consiste à tester les services d’impression de livre photo, à publier les tests en échange d’un bon de 40€ est à la fois rassurante et incitative. Je me lance donc dans l’aventure Saal Digital.

Premiers échanges

Ayant repéré un commentaire publicitaire de Saal, à la suite d’un article sur l’impression de livre photo, je prends contact en expliquant être intéressé par l’opération. Je cherche en effet une solution qui satisfait mes besoins qualitatifs et mes contraintes financières.

J’ai justement un album de mariage à réaliser, suite au mariage de Laure-Anne & Naki à Morteau, fin août.

A la suite des échanges que j’ai eu avec Aurélia et Guillaume de l’équipe Saal Digital, j’accepte les conditions et reçois le bon d’une valeur de 40€.

Le tarif

L’album photo que j’avais promis aux mariés devait contenir 60 pages au format A4. J’avais tous d’abord pensé le réaliser chez Photobox, avec leur livre prestige, celui décoré avec des éléments Swarovski. Pour information, les 26 pages coûtent 50€ + 1€ par pages supplémentaires + 3.5€ pour la couverture mate + 6€ de frais de port, soit un total d’environ 93€. Le même livre Prestige sans les éléments Swarovski aurait coûte 10€ de moins.

Chez Saal Digital, j’ai choisi le format portrait 21cm x 28cm soit sensiblement le format A4. En choisissant la couverture molletonnée et mate et les pages brillantes, le montant s’élevait à 68.75€. Ajoutez les 5€ de frais de port et vous avez votre livre pour environ 74€. En composant le livre je me suis aperçu d’un besoin supplémentaire de 10 pages. La facture s’élevait donc à environ 80€ pour les 70 pages.

Installation du logiciel

Premier contretemps. Je télécharge le logiciel Saal design et souhaite l’installer. Rien ne se passe. Je tente sur un autre ordinateur. Le programme se lance pour fermer aussitôt. Je reviens sur l’ordinateur principal, fait un tour dans le gestionnaire de configuration pour m’apercevoir qu’il y a plein de processus “Adobe Air…” Autant que mes essais de lancement du programme d’installation. Bigre…

Je recherche sur le net. A première vue, peu de résultat probant. Je cherche dans la FAQ de Saal Digital. Là encore pas de piste. Je reviens sur la recherche Google et tombe sur une page en allemand http://www.saal-digital.de/support/article/probleme-bei-der-installation/. Je vois le mot clé “Adobe Air” avec un lien pour obtenir le programme. Ça fait tilt. Je télécharge la dernière version d’Adobe Air, la 19.0 et l’installe. Ma version était la 16…

A la suite de quoi, l’installation s’est déroulé sans aucun autre problème.

La création de l’album

Je vais passer rapidement sur la mise en page. Je vais juste citer les points positifs et négatifs par rapport aux autres solutions d’impressions déjà testées.

Logiciel Saal design

Autant dire de suite que la prise en main du logiciel est très rapide, intuitive et efficace pour quelqu’un habitué à réaliser ses livres photos, ce qui est mon cas. J’ai apprécié l’efficacité de l’outil alignement et centrage. J’ai apprécié également les différentes mises en page et thèmes proposés par le logiciel. Par contre, contrairement au logiciel Atelier du Livre chez qui je commande assez souvent ou Photobox, les positionnements prédéfinis qui permettent de gagner beaucoup de temps lors de la mise en page, sont pour le coup très peu nombreux. On peut néanmoins créer ses mises en page personnalisées très facilement à partir d’une page déjà composée.

Une fonctionnalité très appréciée, c’est la possibilité de changer de format d’album en cours de création de projet. Avec tous les risques sur la mise en page que cela peut occasionner bien sûr ! Mais au moins, on ne perd pas tout son travail si le cas d’un changement de format survient durant la phase de la conception du livre !

La commande

L’album est bien protégé

La commande a été passée le 28/09 à 21h25.

J’ai reçu le mail de confirmation d’expédition le 29/09 à 15h23. Soit moins de 20 heures plus tard !

Le colis est arrivé par la poste dans la journée du vendredi  2/10 aux environs de 10h30.

Entre la commande et la livraison, il s’est donc déroulé environ 85 heures soit 3 jours et 13h.

Réception du colis

Réception du colis.

A la réception du colis, pas de mauvaise surprise. Au contraire, je suis rassuré par la présence de différentes protections à l’intérieur même du colis : un emballage molletonné, des coins de protection en carton, une poche scellée en plastique.

Etude, remarques et comparaisons sur l’album Saal

J’ai à ma disposition des albums de 4 origines différentes. L’album Saal Digital, nouvellement reçu, un album Photobox que j’ai déjà cité plus haut, un album Atelier du Livre et un album Albelli.

Je n’ai pas pour volonté de réaliser une étude comparative exhaustive, dans la mesure où je ne suis pas équipé comme un laboratoire pour réaliser les tests et les mesures. Je peux néanmoins révéler les points qui me semblent importants et les comparer à d’autres prestataires par lesquels je suis déjà passé.

Le code barre et les logos

La présence du code barre qui doit en réalité être un code flash mesure 8mm par 5mm. Il est présent sur la troisième et quatrième de couverture. Par comparaison, les albums des trois autres fabricants possèdent également leur système d’identification, mais beaucoup plus visible et gênant, surtout pour un livre destiné à la clientèle.

Les premières de couvertures

Les premières de couvertures

Photobox (haut - gauche) Atelier du Livre (haut - droite) Albelli (bas - gauche) Saal (bas - gauche)

Photobox (haut – gauche) – Atelier du Livre (haut – droite)
Albelli (bas – gauche) – Saal (bas – gauche)

Chez Photobox, pas de code barre en quatrième de couverture mais le logo de l’entreprise. Il faut dépenser 3€ pour le supprimer.

Code barre Photobox

Code barre Photobox

Chez Atelier du Livre le code barre mesure 29mm par 15mm. on retrouve le logo de la société dans les dernières pages :

Logo Atelier du Livre

Logo Atelier du Livre

Chez Albelli le code barre mesure 38mm par 8mm. De plus on retrouve la patte du fabricant dans les dernières pages :

Code barre Album Albelli

Code barre Album Albelli

Chez Saal Digital, le flash code et son n° restent très discrets en comparaison des autres :

Flash code album Saal

Flash code album Saal

Dans tous les cas, le code barre sera moins visible sur un fond blanc.

La qualité d’impression

L’album Saal Digital présente une excellente qualité de fabrication et d’impression. L’option molletonnage de la couverture confère à l’album une agréable sensation au touché. La finition est impeccable. Pas de mauvaises surprises avec les couleurs. Leur rendu est fidèle et je n’ai pas décelé de couleur dominante.
A titre de comparaison, je reprends les 4 albums et me concentre sur le détail de l’impression.
Pour cela, j’ai pris en photo une page de chaque album, avec les mêmes conditions de lumière, aux mêmes réglages. Pris au 70mm, ces photos sont ensuite importées dans l’ordinateur et affichées à 1:1 (zoom à 100%).

Chez Photobox :

Détail de la page Photobox

Détail de la page Photobox

A 100% :

Zoom 100% chez Photobox

Zoom 100% chez Photobox

Le tramage est peu visible. Les nuances et les détails sont conservés.

Chez Atelier du Livre :

Détail de la page Atelier du Livre

Détail de la page Atelier du Livre

A 100% :

Zoom à 100% chez Atelier du Livre

Zoom à 100% chez Atelier du Livre

Ici aussi, le tramage est peu visible et le détail à ce niveau de grossissement reste présent.

Chez Albelli :

Détail de la page Albelli

Détail de la page Albelli

A 100% :

Zoom 100% chez Albelli

Zoom 100% chez Albelli

Le tramage est très visible

Enfin, chez Saal Digital :

Détail de la page Saal Digital

Détail de la page Saal Digital

A 100% :

Zoom 100% chez Saal Digital

Zoom 100% chez Saal Digital

Aucun tramage visible à l’œil (impression photo) et une excellente précision dans les détails et les nuances.

Au final :

Au final, je suis totalement satisfait de la prestation Saal Digital.

  • Les tarifs sont cohérents par rapport à la concurrence.
  • La prise en main du logiciel est rapide et intuitive.
  • Les temps de fabrication et de livraison sont plus rapide que la moyenne.
  • La qualité de l’album et le niveau de finition est irréprochable.

Je recommande donc sans réserve la prestation de Saal Digital pour la fabrication de livre photo !

L’avis du client

J’ai livré l’album photo à Laure-Anne et Naki. Tout de suite, ils ont été vraiment ravi de tenir leur album de mariage entre les mains. Le flash code ne les a pas ennuyé. Il a même fallu que je mette le doigt dessus pour qu’ils y fassent attention.

La qualité générale étant au rendez-vous, ils ont été plus qu’heureux de revoir les photos de leur mariage et auront certainement plaisir à consulter l’album de temps en temps !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :