Le clic droit est-il vraiment nécessaire ?
logo

Amandine en divinité de l’eau… sans eau !

Dame Nature nous réserve bien des surprises. Nous nous retrouverons aujourd’hui dans le cours d’un gros ruisseau, asséché en cette fin juillet. Le lit de la rivière a laissé sa place aux mousses, troncs de bois flotté, galets et rochers que nous gravissons.

Tout d’abord, nous nous sommes donné rendez-vous à l’entrée de la forêt pour faire connaissance, découvrir le lieu et son ambiance.

Ainsi, avec Amandine, nous remontons cette rivière à sec pour découvrir des marmites et des anciennes cascades. La roche est parfois verte de mousse, parfois blanche, noire à certains endroits.

De plus, le lieu est calme, la chaleur de l’après-midi s’estompe sous les arbres, personne à l’horizon… Même les oiseaux retenaient leur chant. Le lieu idéal et le moment parfait pour ce type de séance qui demande malgré tout de la précision, une gestion soutenue de la lumière à cause des passages nuageux et du relief. Cela nous a également demandé quelques précautions pour éviter de tomber ou de glisser. En effet, les roches usées par le passage de l’eau sont devenues lisses et difficilement accessibles pour certaines.

Il n’y a rien de plus vivant qu’une rivière. Et il n’y a rien de plus désolant qu’un lit de rivière asséché. Mon objectif avec cette séance photo dans la nature, c’est de redonner vie à ce petit canyon en bordure de la Suisse. Amandine va donc interpréter le souvenir ou l’âme de la rivière.

Et si vous voulez retrouver le travail d’Amandine, passez par exemple sur son compte Instagram : https://intagram.com/amandine.fritsch

Alors, vous aussi vous voulez votre séance en nature ? Ou bien une séance portrait en studio ? Alors, plus d’hésitation…

Le vitiligo

Vous aurez probablement remarqué que tout comme moi, Amandine est atteinte de Vitiligo. Le vitiligo est une maladie de la peau qui perd localement sa pigmentation. Beaucoup plus visible sur les peaux mattes que les peaux claires, le vitiligo atteint environ 10% de la population mondiale. Ce n’est ni contagieux, ni dangereux si ce n’est par rapport à l’exposition au soleil des personnes atteintes.

En effet, la mélanine contenue dans notre peau nous protège des agressions extérieures, notamment des UV. Or sans mélanine la peau est beaucoup plus fragile et rend les personne atteinte de vitiligo beaucoup plus sensibles aux coups de soleil !

Par ailleurs, le vitiligo peut-être considéré comme moche, inesthétique. C’était mon cas quand je suis rentré dans l’adolescence. Âge où plaire est une nécessité et où l’image de soi est très importante pour entrer dans le jeu des adultes… L’estime de soi peut en prendre un coup. J’admire Amandine pour tout son travail de soutient auprès des personnes qui ont perdu cette estime.

Vitiligo sur la peau et sur le rocher

Aujourd’hui nous avons beaucoup d’exemple de mannequin “vitiligo” et le résultat est parfois spectaculaire ! Hypnotisant, irréel, le vitiligo devient une esthétique à part entière. Ce défaut marque une différence supplémentaire avec les autres. Il rend unique !

Malgré cela, mon objectif n’était pas de traiter du vitiligo mais bien de la nature, sa beauté et sa simplicité. Mais il n’était pas possible de passer à côté d’une certaine ressemblance entre les tâches claires de la peau d’Amandine avec celles du rocher. Regarder l’image ci-contre !

En bref, j’ai eu un vrai coup de cœur pour Amandine, en tant que modèle : elle parle presqu’autant que moi, elle est dynamique, ponctuelle, elle a plein d’idée, beaucoup de simplicité, elle aime la nature et les campings sauvages !

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :